• Affichages : 5421

Le "CORSE"

Le  "CORSE"

La SPA69 est créée MS 69 en 1915, elle perçoit des Nieuport en 1916, des SPAD VII en 1917. Intégrée, en 1918 au GC N°17, elle terminera la guerre sur SPAD XIII.

La SPA88 est formée en mai 1917 d'abord sur Nieuport avant de percevoir des SPAD VII. Elle appartient au groupe de combat n°13, élément de l'escadre N°1 de "la division aérienne".

Le 1er janvier 1920, les traditions des SPA69 et 88 sont reprises respectivement par les 4ème et 5ème escadrilles du régiment de chasse (3e RAC) de Châteauroux.

En septembre 1933, elles constituent le groupe de chasse GC I/3 jusqu'à sa dissolution, le 30 novembre 1941, à Oran. Durant la seconde guerre mondiale, la SPA88 et la SPA69 renaissent au sein du GC I/3 "CORSE", le 1er janvier 1943. Ce groupe, appartenant à la 1ère escadre du 1er novembre 1943 à fin octobre 1945.

1939 - 1945
CAMPAGNE DE FRANCE 1939 - 1940

Le 27 août 1939, le GC I/3 quitte Dijon pour gagner son terrain d'opération à Velaine-en-Haye près de Nancy.

Dès la déclaration de guerre, le groupe est engagé sur le front du Nord-est comme groupe de chasse organique de la 4° Armée, mais effectue aussi quelques missions au profit du groupement de chasse 22.
Le 24 septembre, le Sgt Combette et le Cne Gérard remportent les premières victoires aériennes officielles du GC I/3 en abattant chacun un Me 109.

Décembre 1939, le groupe se replie sur Orléans, Cannes et Toulouse pour recevoir les premiers Dewoitine 520 et poursuivre sa mise au point.

A la suite de l'attaque allemande du 10 mai,  le groupe de chasse rejoint le lendemain le terrain de Wez Thuisy près de Reims.

Mercredi 15 mai, il faut évacuer le terrain qui est continuellement bombardé et mitraillé. Tout le personnel se replie sur le terrain d'Esbly avec pour mission de protéger Paris.

Le 9 juin, nouveau repli en direction d'Estampes, puis le lendemain à Boisseaux. Le 13 le groupe se trouve sur le terrain de Pithiviers, le 14 à Châteauroux et le 16 à Toulouse.

Le 17 juin, le groupe rejoint Perpignan où sont regroupés en vue de passer en AFN, un grand nombre de formations de chasse. Le 18, la Méditerranée est franchie et le I/3 se pose à Oran.

La campagne de France s'achève le groupe de chasse I/3 totalise 52 victoires aériennes homologuées et 21 probables. Il a perdu 24 pilotes, tués, blessés ou disparus.

 

AFRIQUE DU NORD - CORSE 1940 - 1944

Le 19 juin, les avions gagnent Alger, puis successivement Oudua au Sud-Est de Tunis, puis Kalaa Djerba et retour à Tunis où le 25 juin l'armistice surprend le personnel. Fin août 1940, le groupe de chasse I/3 rejoint Oran la Sénia.

Le 14 octobre 1941, les pilotes Marcel Albert, Albert Durand et Marcel Lefebvre, profitant d'une mission de couverture atterrissent à Gibraltar, puis gagnent l'Angleterre où ils poursuivent la guerre au sein des Forces aériennes libres. Tous les vols sont interdits et la dissolution du groupe est décrétée par la commission d'armistice. Celui ci en réalité change simplement de nom et devient le groupe de chasse III/3. Il conserve le même personnel et le même matériel.

Le 8 novembre 1942, les anglo-américains débarquent en AFN. Des combats s'engagent entre les patrouilles françaises et alliées. Le commandant Engler qui commande le GC III/3 est tué. Cette journée de combat fratricide coûte au groupe deux tués et un blessé. Il remporte aussi 17 victoires sûres et 7 probables.

Le 9 novembre, le GC III/3 décolle pour Fez où en décembre il reprend son vrai nom GC I/3 et revient à Oran.

Afin d'être équipé progressivement de Spitfire, le groupe s'installe sur le terrain de Bou Saada. L'unité va ainsi pouvoir reprendre la lutte aux côtés des alliés. Il rejoint Bône en août 1943 . Devenu opérationnel, le GC commence ses premières patrouilles au sein du "Coastal Command".

En septembre 1943, la Corse se soulève contre l'occupant. Le 17 septembre, une formation du GC I/3 se pose à Ajaccio avec pour mission la couverture du port, base de ravitaillement du corps expéditionnaire français.

Le 1er décembre, le Groupe de Chasse I/3 ajoute à son numéro d'ordre le nom de "Corse".

Le 20 avril 1944, le GC abandonne Ajaccio pour le terrain de Borgo. En août, il participe à la couverture aérienne des bateaux transportant le corps expéditionnaire qui doit prendre part au débarquement de Provence.

Le 2 septembre, le groupe se pose en France sur le terrain de Le Vallon près de Salon.

CAMPAGNE DE FRANCE ET D'ALLEMAGNE 1944 - 1945

Une nouvelle campagne de France débute. Le "Corse" est successivement basé à Dijon et Luxeuil d'où il harcèle sans arrêts aux armes de bord les colonnes ennemies en retraite.

Décembre 1944, le groupe se déploie sur le terrain de Haguenau Bischwiller en Alsace du Nord. Mais la contre attaque allemande des Ardennes l'oblige à se replier sur Toul Ochey, puis Essey les Nancy début janvier 1945. Le 28 janvier, c'est le retour à Luxeuil, puis le 20 mars départ pour Colmar, le 6 avril pour Strasbourg Entzheim et le 22 pour le terrain de Gross Sachsenheim près de Stuttgart.

Le 8 mai 1945, la guerre est terminée. Le GC I/3 "Corse" a effectué plus de 6500 missions de guerre au cours desquelles 87 avions ennemis ont été abattus et 30 probablement détruits.

MATÉRIEL 2ème GM

Morane-Saulnier 406 Jusqu'au 04/1940
Dewoitine 520 Du 03/1940 au 07/1943
Spitfire Mk.V Du 05/1943 au 09/1944
Spitfire Mk. IX Du 08/1943 au 08/1945
Spitfire Mk. IXe A partir du 04/1944
Spitfire Mk. VIII A partir du 06/1944

COMMANDANT DE GROUPE

CDT Thibaudet Jusqu'au 07/07/1940
CNE B.Challe Du 08/07/1940 au 26/09/1941
CDT Thibaudet Du 27/09/1941 au 09/11/1941
CDT Engler Du 10/11/1941 au 08/11/1942
CDT Legrix de la Salle DU 09/11/1942 au 13/09/1943
CNE Duval DU 14/09/1943 au 18/11/1944
CNE Villacèque A partir du 19/11/1944

COMMANDANT 1ère ESCADRILLE

CNE Pape Jusqu'au 23/05/1940
LTT Lacombe Du 24/05/1940 au 17/10/1940
LTT Cabaret Du 18/10/1940 au 22/05/1941
LTT Thierry DU 23/05/1941 au 09/11/1941
LTT Madon Du 10/11/1941 au 21/07/1943
CNE Duval Du 22/07/1943 au 13/09/1943
CNE Prayer Du 14/09/1943 au 21/03/1944
LTT Pissotte Du 22/03/1944 au 02/12/1944
CNE Brunet A partir du 03/12/1944

COMMANDANT 2ème ESCADRILLE

CNE B. Challe Jusqu'au 17/01/1941
LTT Salva Du 18/01/1941 au 09/11/1941
LTT Lansoy Du 10/11/1941 au 21/07/1943
CNE Dorance Du 22/07/1943 au 13/09/1943
CNE Codet Du 14/09/1943 au 31/07/1944
LTT Silvan Du 01/08/1944 au 10/03/1945
CNE Le Groignec A partir du 11/03/1945

COMMANDANT 3ème ESCADRILLE

LTT Boursain Du 26/01/1943 au 28/02/1943
CNE Prayer Du 01/03/1943 au 22/07/1943

VICTOIRES

Drôle de guerre 4
Campagne de France 49
Période de l'armistice 17
Forces Aériennes Françaises 13

 

L'OCCUPATION EN ALLEMAGNE 1945 - 1947

Le 12 juillet, le groupe de chasse gagne Friedrichshafen sur les bords du lac de Constance.

L'activité aérienne est maintenant celle du temps de paix : vols de routine, exercices...

Octobre 1945, le groupe commence son déménagement pour Dijon. On parle de plus en plus au "Corse" d'un départ pour l'Indochine. Avant, les pilotes doivent se transformer sur bi-moteurs, puis sur Mosquito avant de quitter la France.

Par petits groupes courant 1946, ils se rendent en Angleterre pour être transformés sur l'avion.

Le 19 octobre 1946, le GC I/3 "Corse" cesse d'exister et devient le GC I/6 "Corse".

Il rejoint Rabat pour préparer son départ pour l'Extrême Orient.

CAMPAGNE D'INDOCHINE 1947

Le 1er janvier 1947, on prépare fébrilement le départ pour l'Indochine. Les avions sont convoyés par voie aérienne à partir du 3 janvier. L'itinéraire passe par Tunis, Tobrouk, Le Caire, Bagdad, Shaibah, Barheïn, Karachi, Calcutta, Rangoon et arrivée le 14 janvier à Saigon.

Le 20 janvier, le CNE Le Groignec, le SlLT Le Tourneau, les SGT Barbauchon et Labaume effectuent la première mission de guerre en Indochine.

Malheureusement les Mosquito, construit en bois, s'accommodent mal de la guerre sous les tropiques. Ils participent cependant a de nombreuses missions dans le Nord Annam et en Cochinchine. En mai 1947, le groupe réduit à 9 appareils, quitte l'Indochine pour Rabat.

RABAT 1947 - 1950

Le 12 juin 1947, tout le groupe est au complet à Rabat Salé.

Les Mosquito sont retirés du service courant 1949. Le "Corse" est transformé sur P-47 à Mekhnès.

Novembre 1949, un départ pour un nouveau séjour en Indochine se confirme, mais l'unité doit s'entraîner sur Spitfire IX à Oran.

Le 25 février 1950, le groupe quitte Rabat pour Casablanca où il s'embarque sur le S/S Djenne en direction de Marseille.

CAMPAGNE D'INDOCHINE 1950 - 1951

Le groupe quitte Marseille pour l'Extrême Orient sur le S/S André LEbon et débarque à Saigon le 30 mars.

La SPA 69 est basée à Nha Trang et la SPA 88 à Touranne. Les premières missions de guerre débutent le 4 avril. Chaque escadrille prend part aux opérations Adrien, Palmier, Estuaire, Maurice... ainsi qu'aux attaques de convois ferroviaires et de ponts en zone ennemie.

Novembre 1950, le groupe est transformé sur F6F Hellcat. Ces appareils, d'une conception plus moderne et mieux armés que le Spitfire sont accueillis par les pilotes avec le sourire.

Février 1951, les deux escadrilles rejoignent Hanoi pour participer aux opérations au Tonkin.

Juin 1951, le groupe reçoit ses premiers F8F Bearcat. Opérations de reconnaissance, bombardements et exercice de chasse se succèdent.

Septembre, le GC I/6 "Corse" quitte l'Indochine pour la métropole.

L'ESCADRON DE CHASSE 1/1 "CORSE" 1952 - 1966

Le 29 novembre 1951, à l'issue des permissions, tous les pilotes se retrouvent sur la BA 708 d'Avord afin de suivre un stage de VSV.

Le 12 janvier, les pilotes gagnent à Mont de Marsan le centre de transformation sur avions à réaction. Ce stage est suivi immédiatement d'un complément à Reims au centre de transformation F-84.

Le 1er janvier 1952, le Groupe de Chasse I/6 "Corse" devient l'escadre n°1. Elle forme le noyau dur de la futur nouvelle escadre qui s'installe sur la BA112 de Reims. Les pilotes convoient régulièrement les F-84G entre Casablanca et Reims.

Août 1952, le "Corse" cesse d'être l'escadron de marche de 1° Escadre et devient l'Escadron de chasse 1/1 "Corse". Il rejoint la base de Lahr en Allemagne. Le 4 décembre 1952, il rejoint Saint-Dizier.

Le samedi 23 janvier 1952, l'escadron reçoit solennellement ses insignes et la fourragère.

Après 1956, la 1ère Escadre de chasse doit fournir un lot de pilotes et de mécaniciens pour l'Algérie où est constituée l'EALA 2/72 que l'escadre parraine. Sous la conduite du LTT Mentré, le personnel rejoint son terrain d'opération la BA153 de Oujda (Maroc) équipé de SIPA S.11.

Le 6 octobre 1956, mise en place à Istres de l'escadron dans la cadre des opérations de Suez.

Le 28 octobre, il décolle pour la base d'Akrotori sur l'île de Chypre. Le 30 est le départ pour une base secrète qui est le terrain civil de Lod près de Tel Aviv. Dès l'arrivée, les cocardes et les petits drapeaux de queue des avions sont remplacés par l'étoile de David. Les pilotes se voient remettre des cartes d'identité en hébreu.

A partir du 1er novembre, l'escadron participe à l'attaque des aérodromes égyptiens. Le 14 novembre, c'est le retour en France.

Le 28 février 1966, l'escadron de chasse 1/1 "Corse" est dissous.

Le 1er avril 1966, le nom, les traditions et les fanions des SPA 69 et SPA88 sont reprises par l'escadron de chasse 3/11 qui vient d'être créé à Bremgarten sur F-100.

Retour au début 

Cne B. Challe