• Affichages : 14784

Historique de la 11

Le 1er août 1952, est créé officiellement le premier élément de la 11° Demi-brigade sur la base aérienne de Reims. Cette création résulte du très important développement des forces aériennes occidentales nécessité par la menace du bloc soviétique. Ce développement s’accompagne d’un plan d’aide militaire (PAM) alimenté par les USA.

Ce premier élément est l'escadron de chasse 01/011 "Roussillon". Il reprend les traditions du Groupe III/6 "Roussillon" dissous à son retour d'Indochine.

L'escadre poursuit sa montée en puissance avec la création le 1er novembre 1952 de l'escadron de chasse 02/11 "Vosges".

La transformation des pilotes terminée sur F-84E, au CTF84 de REIMS, l’Escadre rejoint la R.F.A à LAHR, le 5 décembre 1952 pour compléter sa dotation en matériel.

Les deux Escadrons sont dotés de F-84 G "Thunderjet". Ils sont affectés au 1° C.A.Tac (Corps Aérien Tactique), intégré dans le dispositif de l’OTAN et qui fait partie de la 4° Force Aérienne Tactique alliée plus connue sous le sigle de 4° ATAF.
La mission de la 11 est celle traditionnelle des escadrons de chasse :

  - La défense aérienne.
- L’appui tactique de surface.

 

Un troisième escadron, l'escadron de chasse 03/11 "Jura" est créé le 1er juin 1953.

Le 12 juin 1953, toute la 11ème Escadre de chasse fait mouvement vers la base aérienne de Luxeuil-St Sauveur qui vient d’être achevée. 
A partir du 16 mai 1956, les escadrons reçoivent le F-84F en remplacement du F-84G.

En mai 1956, la 11ème Escadre se voit confier le parrainage d’une Escadrille d’Aviation Légère d’Appui (EALA) dans le cadre du maintien de l’ordre en Algérie, puis d’une seconde en novembre.

Mai 1956 création de l'EALA 3/71 à DJELFA

Novembre 1956 création de l'EALA 16/72 à BISKRA

Cette même année, l’Escadre participe à l’intervention franco-britannique à Suez. Le détachement est alors stationné à Akrotiri sur l’île de Chypre.

Les restrictions budgétaires de l’époque nécessitent la dissolution d’unités. Le 12 novembre 1957 l’escadron de chasse 03/011 "JURA" est dissous et l’escadre passe de 75 à 60 avions. 

Au cours de l’année 1957, l’EALA 3/71 est transformée sur T-6 et prend la dénomination de EALA 21/72.

Le 1er mai 1958 voit l'arrivée de ses premiers F-100 en provenance des ateliers de la North American de Madrid-Barajas.

En juin 1961, la 11° EC déménage en R.F.A à Bremgarten.
La mission principale de l’Escadre change. Elle prend une vocation nucléaire dans le cadre de l’O.T.A.N., tout en participant au libre accès des couloirs de Berlin.

Le 1er avril 1966, l'escadron 03/011 est recréé. Il reprend les traditions du 01/001 "Corse". L'escadron de chasse 03/011 "Corse" est déployé sur la base de Colmar.

 

Le départ de la France du Commandement militaire intégré de l’O.T.A.N.  provoque le retour de l’Escadre sur le territoire national à Toul-Rosières en septembre 1967, en lieu et place de la 26° Escadre de reconnaissance U.S.A.F.E. rattachée à la 17° Air Force.

L’année 1969 marque un tournant dans la vie de la 11° Escadre de chasse. Elle est alors la seule escadre française qui dispose d’un avion de combat tactique, le F-100D, pouvant être ravitaillé en vol.  Elle effectue alors des missions au profit de la C.A.F.I (Composante Air de la Force d’Intervention) vers Dakar, N’Djamena et Djibouti.

Le renforcement du dispositif aérien de la France dans la corne de l’Afrique nécessite la création d’un escadron de chasse.

Reprenant les traditions du 03/011 "JURA", l'EC 04/011 "Jura" va assurer la présence aérienne française sur la base aérienne 188 de Djibouti avec des F-100.
En 1973, le Groupe de Maintenance appartenant aux Moyens Techniques 136 passe sous Commandement de la 11° Escadre et devient le GERMaS 15/011.

Le 07 février 1975 voit l’arrivée du premier Jaguar (E29), posé à 14h56. Il est destiné à l’escadron de chasse 03/011 "Corse".

Après le 3/11, successivement le 1/11, puis le 2/11 sont équipés du Jaguar.
Le 23 juin 1977 le dernier F-100 stationné en métropole quitte Toul-Rosières pour rejoindre le musée de l’Air et l’Espace du Bourget.

Grâce à la capacité de projection du Jaguar, à partir de 1977, la 11°EC va enchaîner les opérations et interventions extérieures :

1977 - LAMANTIN en Mauritanie contre le Polisario à partir de Dakar.
1978 - TACAUD au Tchad contre le Frolinat.
1980 - MURÈNE à Libreville.
1980 - BARRACUDA à Bangui. 
1983 - ORQUE en République Centre africaine suivi de :
1983 - MANTA au Tchad.
1984 - CHEVESNE - Raid de reconnaissance sur Beyrouth à partir de Solenzara
1984 - SILURE à N’Djamena.
1986 - ÉPERVIER au Tchad commence par l'attaque de OUADI DOUM ( EC 1/11 Roussillon)
1990 - TEMPÊTE DU DÉSERT à Al Asah en Arabie Saoudite- Libération du Koweït.
1993 - BALBUZARD - Mise en place à Solenzara pour intervention en Bosnie.
1993 - ACONIT en Turquie - Surveillance du Nord de l’Irak.
1993 - CRÉCERELLE Italie - Protection des forces terrestres de l’ONU et interdiction du survol de la Bosnie.
1994 - TURQUOISE au Rwanda.
1995 - SALAMANDRE - Italie - Application des accords de Dayton et frappe aérienne sur la République Serbe de la Bosnie..

Fin 1978, l’escadron de chasse 04/011 "Jura" est dissous à Djibouti, puis recréé à Bordeaux-Mérignac où il est équipé de Jaguar.

En avril 1981, l’aviation de combat française participe pour la 1ère fois à l’exercice "Red Flag" aux USA.

La 11° EC est la première unité à traverser l’Atlantique avec des avions de combat.

 

Ses escadrons effectuent des déploiements et exercices au Canada ("Maple Flag"), aux Émirats Arabes Unis ("Petit Renard"), en Guyane française, à Djibouti("Amitié 90") et à la Réunion.
Les missions confiées à la 11° Escadre de chasse sont nombreuses et diverses, grâce à l’extrême diversité d’emport que lui confère le Jaguar :

  - appui et pénétration,
- protection électromagnétique et contre mesure offensive,
- interception basse altitude,
- reconnaissance.

Véritable fer de lance de la Force Aérienne Tactique la 11° Escadre de chasse, grâce à ses Jaguar, est dotée des armes les plus modernes :

  - bombes de type Beluga 66, BAT 120 ; BAP 100.
- équipement GE : BOZ, Calmar, BOA, Barrax / Barracuda, Phimat.
- missile AS 30L, bombe guidée Laser.
- missile antiradar AS 37.
- missile Magic 2


Malgré l'exceptionnelle aptitude du Jaguar à répondre instantanément et de manière adéquate aux besoins opérationnels les plus divers, l'avion prend de l'âge.

De plus, la fin de la "guerre froide" provoque un nouvel environnement stratégique. L’armée de l’Air se restructure et comprime ses moyens.

Progressivement, les unités de la 11° Escadre de chasse disparaissent :

  - le 31 juillet 1992, l’escadron de chasse 04/011 "Jura".
- le 21 juin 1994, le commandement de la 11° Escadre de Chasse ainsi que l’escadron de chasse 01/011 "ROUSSILLON"
- le 21 mai 1996, l’escadron de chasse 02/011 "VOSGES".
- le 25 juin 1997, l’escadron de chasse 03/011 "CORSE".
- le 31 juillet 1998, le G.E.R.Ma.S 15/011.

A ses origines, la 11° Escadre de chasse a été présente sur le théâtre européen. Dès 1969, grâce à la capacité de ravitaillement en vol, elle fut déployée en Afrique, au Moyen-Orient, aux USA ainsi que dans nos départements d’outre-mer.

Souvent dans l’année, le soleil ne se couchait jamais sur les Jaguar de la 11.

La 11° Escadre de chasse fut pionnière dans bien des domaines tactiques dont bénéficient les escadrons d’aujourd’hui.
Cette prestigieuse Escadre n’existe plus. Les Hommes et les Femmes qui servirent sous les plis de son étendard gardent en eux la fierté et le souvenir de leur participation à une grande épopée au service de la France.

 

Le 3 novembre 2008, l'EC 03/11 "Corse" renait à Djibouti où il succède à l'EC 4/33 "Vexin". Pour remplir sa mission de défense aérienne et d'assaut conventionnel, il est doté de Mirage 2000C et 2000D.

Le 31 août 2011, quatre Mirage 2000-5F sont arrivés à Djibouti pour remplacer les 2000C-RDI.

Le premier juin 2016, le major général des armées, le Général d’armée aérienne Gratien Maire, a présidé la cérémonie officielle de retrait des 2000D du territoire djiboutien. L’escadron, équipé de Mirage 2000-5F, se recentre désormais sur sa mission principale, la police du ciel dans l’espace aérien djiboutien.

 

PILOTES DE LA 11° ESCADRE DE CHASSE "MORTS POUR LA FRANCE"

Ltt JACQUEL Robert 8 août 1978 au Tchad

Cne CROCI Michel 25 janvier 1984 au Tchad

Cdt VOELCKEL Bernard 16 avril 1984 au Tchad

 

LES COMMANDANTS

 

F-84G "THUNDERJET"
F-84F "THUNDERSTREAK"

08/52 - 08/54   Lcl  LE GROIGNEC
08/54 - 12/56   Cdt TATRAUX
12/56 - 04/57   Cdt BIHET

F-100D/F "SUPER SABRE"

04/57 - 01/60   Cdt LA BOUCHE
01/60 - 02/61   Cdt BARREAUD
02/61 - 09/62   Cdt FAURE
09/62 - 04/64   Cdt GRANPERRET
04/64 - 09/65   Cdt CHEVALIER
10/65 - 09/66   Cdt LAUZERAL
09/66 - 09/67   Lcl CAPILLON
09/67 - 09/68   Lcl GHESQUIERE
09/68 - 09/70   Lcl BONNEVIE
09/70 - 09/71   Lcl LEGUEN
09/71 - 09/72   Lcl CAISSO
09/72 - 09/73   Lcl ROUMILHAC
09/73 - 09/74   Lcl SIMONNET

JAGUAR A/E

09/74 - 09/75   Lcl   EYRAUD
09/75 - 09/77   Lcl   RICHALET
09/77 - 09/79   Lcl   PISSOCHET
09/79 - 09/80   Lcl   MENU
06/80 - 09/81   Lcl   REY
09/81 - 09/83   Lcl   MENNESSIER
09/83 - 09/84   Lcl   FARINA
09/84 - 09/85   Lcl   JELENSPERGER
09/85 - 09/86   Lcl   GUEVEL
09/86 - 09/87   Lcl   LONGUET
09/87 - 09/88   Lcl   MARTY
09/88 - 09/89   Lcl   KOMAJDA
09/89 - 09/90   Lcl   ARRAULT
09/90 - 09/91   Lcl   SALOMON
09/91 - 09/92   Lcl   RENARD
09/92 - 07/93   Lcl   DESCLAUX
07/93 - 07/94   Lcl   HENDEL

Retour au début